vienne.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
La LPO ?
Rejoignez la LPO !
Agir à nos côtés
Actualités
Activités
Espèces et milieux
  Milieux et sites caractéristiques
    - 
Brandes du Poitou
    - 
Le Pinail
    - 
La forêt de Moulière
    - 
Les plaines cultivées
    - 
La réserve ornithologique de Saint-Cyr
    - 
Les étangs du sud de la Vienne
    - 
L'étang de l'Ecotière
    - 
La forêt de Vouillé
 - 
Balades ornithologiques en Vienne
  Oiseaux remarquables de la Vienne
Protection
Publications et médias
Liens
Sur votre agenda
Les observations
 
Code de déontologie
Consulter
Cartes de synthèse
Aide et statistiques

Brandes du Poitou

 

La surexploitation des forêts a conduit, dès le XVII ème siècle, à l'apparition de vastes zones de landes, plus connues sous le terme de brandes, sur une grande partie du Poitou.
Dès le XVIII ème siècle commencent des travaux de défrichement au bénéfice de l'agriculture.
A la fin du XIX ème siècle ces landes couvraient encore 13 % de la surface du département.
De nos jours, il reste seulement 2 000 ha de landes, soit 0,29 % de la surface du département. Elles sont maintenant considérées comme une richesse écologique autant que culturelle et paysagère.

Les deux zones les plus importantes se situent sur le Pinail (250 ha à l'ouest de celui-ci et les 135 ha de la réserve) et sur le terrain militaire de Montmorillon (environ 900 ha).

 

Les landes tirent leur nom de la présence de la bruyère à balais dont le nom usuel est brande, utilisée, comme le genêt, à la confection de balais.

Cette bruyère à balais est un véritable arbrisseau, atteignant 2 à 3 mètres de haut, et dominant ainsi toutes les autres espèces. Elles est accompagnée d'autres bruyères : bruyère ciliée , bruyère à quatre angles, callune , et aussi de l'ajonc nain, du genêt à balais et de la molinie bleue.

 

Cet habitat très ouvert, accueille des espèces d'oiseaux très intéressantes.

Le busard cendré niche au sol dans la végétation basse, de même que le busard Saint Martin qui peut aussi s'installer dans des jeunes pinèdes.
La lande est aussi une zone de nidification pour la fauvette pitchou, le pipit farlouse, le bruant des roseaux, la locustelle tachetée, l'engoulevent d'Europe.

D'autres oiseaux nichent dans la forêt mais viennent sur la lande pour se nourrir : le circaète Jean le Blanc, amateur de reptiles, le faucon hobereau qui capture de gros insectes (libellules, coléoptères…), et en hiver, le faucon émerillon.

Pour ces espèces, la présence et le maintien de la lande sont fondamentaux.
Or la brande perd de son intérêt biologique par vieillissement, car elle gagne alors en densité et en hauteur. Il faut donc rajeunir la végétation pour lui permettre de se régénérer.

 

Différentes méthodes ont été testées en collaboration avec l'ONF sur le site de la réserve du Pinail (broyage, brûlis contrôlés). Un système de broyage avec exportation vers une entreprise de compostage a été retenu, inscrit dans le cadre d'une gestion durable, dans l'esprit de Natura 2000.

 

 

 

 


Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Vienne - 389 avenue de Nantes - 86000 Poitiers - 05 49 88 55 22 - vienne@lpo.fr Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017