vienne.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
La LPO ?
Rejoignez la LPO !
Agir à nos côtés
Actualités
Activités
Espèces et milieux
  Milieux et sites caractéristiques
    - 
Brandes du Poitou
    - 
Le Pinail
    - 
La forêt de Moulière
    - 
Les plaines cultivées
    - 
La réserve ornithologique de Saint-Cyr
    - 
Les étangs du sud de la Vienne
    - 
L'étang de l'Ecotière
    - 
La forêt de Vouillé
 - 
Balades ornithologiques en Vienne
  Oiseaux remarquables de la Vienne
Protection
Publications et médias
Liens
Sur votre agenda
Les observations
 
Code de déontologie
Consulter
Cartes de synthèse
Aide et statistiques

Les plaines cultivées

 

La partie nord-ouest du département de la Vienne est une zone de plaine agricole. Centrée sur les villes de Mirebeau et Neuville, elle se prolonge à l'ouest dans les Deux-Sèvres et au nord dans le Maine et Loire.

 

Le paysage, à première vue monotone, varie énormément au cours des saisons. Au printemps, on peut être frappé par ses couleurs vives : le jaune du colza, le vert des jeunes graminées, remplacées en été par les jaunes du tournesol et des céréales mûres. En hiver, on se trouve en présence des terres nues qui prennent tous les tons de brun.

L'altitude moyenne de cette zone est de 115 mètres au dessus du niveau de la mer.

Le sol de groies, peu profond, reposant sur un sous-sol calcaire, donne un terrain sec, se réchauffant vite.

 

Le paysage de plaine, façonné par l'activité agricole, a beaucoup évolué ces dernières années.
L'accroissement de la taille des exploitations a eu pour conséquence l'agrandissement et le regroupement des parcelles. Les petites vignes et les rangées d'arbres fruitiers qui s'intercalaient entre les cultures deviennent moins nombreuses. Depuis peu, on voit se multiplier les surfaces consacrées au melon, qui côtoient les cultures plus traditionnelles : blé, orge, colza, maïs, tournesol. Le fourrage (prairie de fauche, luzerne) est très peu présent du fait d'une quasi absence d'élevage.

Les cultures céréalières ont longtemps hébergé une flore riche, composée de plantes spécifiques, les messicoles : bleuet, coquelicot, nielle des blés, adonis, miroir de Vénus, etc. L'évolution des techniques agricoles a conduit à une raréfaction dramatique de ces espèces qui ne survivent qu'en de rares bordures.

  

La plaine héberge des espèces d'oiseaux très spécifiques

Une promenade en été permet de rencontrer l'alouette des champs dont le gazouillis remplit l'espace, mais aussi l'alouette calandrelle, la caille des blés, le bruant proyer qui égrène son chant du haut d'une ligne électrique ou d'un arbre, le bruant ortolan qui s'installe dans un arbre ou une vigne, l'œdicnème criard très actif en soirée .
 

Deux espèces de busards sont présentes dans la plaine : le busard cendré, migrateur, et le busard Saint-Martin présent toute l'année.

L'outarde canepetière, très discrète, a vu ses effectifs fondre depuis quelques années.

Les méthodes agricoles modernes font courir de grands dangers à tous ces oiseaux.
En effet, ces espèces nichant au sol dans les cultures, leur nichée peut être détruite lors du passage des moissonneuses.
De plus le nourrissage de la couvée est rendu difficile par l'utilisation des pesticides qui détruit la majeure partie des insectes et des invertébrés nécessaires aux jeunes.

 

La création de jachères et de bordures enherbées doit être encouragée car elles sont sources d'alimentation pour toutes les espèces à qui elles fournissent aussi des espaces favorables à la nidification.
Des Mesures Agro-Environnementales sont proposées aux agriculteurs qui souhaitent s'engager dans une démarche favorable à l'environnement en général et à l'avifaune en particulier.

 


Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Vienne - 389 avenue de Nantes - 86000 Poitiers - 05 49 88 55 22 - vienne@lpo.fr Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017