vienne.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
La LPO ?
Rejoignez la LPO !
Agir à nos côtés
Actualités
Activités
Espèces et milieux
Protection
 - 
Les refuges
 - 
Oiseaux blessés
 - 
Actions de protection
  Agriculture et environnement
 - 
Natura 2000
  Le programme Loire Nature
 - 
Les landes
 - 
Programme "Oiseaux des bois"
Publications et médias
Liens
Sur votre agenda
Les observations
 
Code de déontologie
Consulter
Cartes de synthèse
Aide et statistiques

Oiseaux blessés

 

Si vous trouvez un oiseau en difficulté, contactez
directement un des centres de soins :
 
- Centre de soins de la faune sauvage poitevine de
Lydia Bourdeau, près de Châtellerault
au 06 09 85 27 98
 
- ou le centre de Torsac en Charente (sud d'Angoulême)
au 05 45 24 81 39,
 
qui vous conseillera sur les précautions à
prendre pour le protéger pendant son transport et vous
indiquera la marche à suivre.
 

 

Que faire si vous trouvez un oiseau blessé ?

 

Prenez garde lorsque vous saisissez un oiseau : même affaibli, il peut chercher à se défendre.

Protégez-vous des serres des rapaces et du bec des échassiers.

Si c'est possible, utilisez un tissu épais pour recouvrir l'oiseau que vous pourrez alors saisir aisément, mettez des gants.

L'oiseau sera installé dans un carton solide, de taille adaptée, percé de trous pour l'aération, puis placé dans un endroit calme, sombre et tempéré.

Il faut savoir que la capture et le transport d'oiseaux protégés sont interdits. Le transport est toutefois toléré en cas d'absolue nécessité.

Il convient donc de prévenir au plus vite le centre de soins le plus proche pour organiser le transfert de l'oiseau vers le centre et vous conseiller sur les soins à donner en attendant.

Si l'oiseau est bagué, notez avec précision le lieu, la date et les circonstances exactes de la découverte. Ces données seront communiquées par la LPO aux responsables du programme de baguage avec toutes les informations ultérieures.
 

   

 

Que faire en présence d'un oisillon ?

 

Si vous trouvez un oisillon au sol, vérifiez qu'un adulte ne se trouve pas à proximité. En effet pendant la période d'émancipation les parents continuent à s'occuper de leurs jeunes. Si c'est le cas, vous entendrez leur chant insistant ou des cris d'alarme.

S'il s'agit d'oisillons peu emplumés ou encore en duvet, replacez les dans le nid s'il est intact. S'il est détruit, essayez d'en recréer un au même endroit.

Les jeunes chouettes et hiboux (rapaces nocturnes aux yeux placés sur le devant de la tête et aux pattes emplumées jusqu'aux ongles) quittent souvent le nid avant de savoir voler. Ils doivent être laissés en paix, les parents ne sont jamais très loin et continuent à les nourrir.

Par contre les jeunes rapaces diurnes (reconnaissables à leurs yeux placés sur les côtés de la tête et à leurs doigts non emplumés) doivent être recueillis.

 

La législation

 

La majorité des oiseaux sauvages appartiennent à des espèces protégées.

L'article L 411-1 du code de l'environnement interdit en particulier:
- la destruction ou l'enlèvement des œufs ou des nids, la mutilation, la destruction, la capture ou l'enlèvement, la perturbation intentionnelle, la naturalisation d'animaux de ces espèces ou, qu'ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur détention, leur mise en vente, leur vente ou leur achat ;
- la destruction, l'altération ou la dégradation du milieu particulier à ces espèces animales ou végétales.

L'article L 415-3 prévoit des sanctions de six mois d'emprisonnement et de 9 000 € d'amende pour le fait de porter atteinte à la conservation d'espèces animales non domestiques, ou de produire, détenir, céder, utiliser, transporter, introduire, importer, exporter ou réexporter tout ou partie d'animaux ou de végétaux protégés.
 



Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Vienne - 389 avenue de Nantes - 86000 Poitiers - 05 49 88 55 22 - vienne@lpo.fr Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017