vienne.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
La LPO ?
Rejoignez la LPO !
Agir à nos côtés
Actualités
Activités
Espèces et milieux
Protection
 - 
Les refuges
 - 
Oiseaux blessés
 - 
Actions de protection
  Agriculture et environnement
    - 
Agriculture et biodiversité
    - 
Mesures agro-environnementales
 - 
Natura 2000
  Le programme Loire Nature
 - 
Les landes
 - 
Programme "Oiseaux des bois"
Publications et médias
Liens
Sur votre agenda
Les observations
 
Code de déontologie
Consulter
Cartes de synthèse
Aide et statistiques

Mesures agro-environnementales

 

Outils d'accompagnement de la Politique Agricole Commune (PAC), les contrats agro-environnementaux ont été mis en place afin d'inciter les agriculteurs à modifier leurs pratiques en faveur de l'environnement. En contractualisant leurs parcelles et en les gérant favorablement pour l'environnement, les agriculteurs sont rémunérés pour le manque à gagner ou le surcoût occasionnés : perte de fourrage due à une gestion extensive des prairies ou à un retard de fauche, diminution de la surface cultivée pour implanter des surfaces favorables à la biodiversité (jachères, bandes enherbées), perte de récolte due à une limitation des intrants... Ainsi, les Contrats Territoriaux d'Exploitation (CTE) (1997-2001) puis les Contrats d'Agriculture Durable (CAD) (2002-2006) ont laissé place, en 2007, au nouveau dispositif : les Mesures Agro-Environnementales territorialisées (MAEt). Ces mesures sont applicables sur des secteurs dans lesquels des enjeux précis ont été mis en valeur : protection de l'eau (selon la Directive Nitrates) ou de la biodiversité (selon la Directive Oiseaux).

Acteur depuis plus de quinze ans dans la préservation de la biodiversité dans les milieux agricoles, la LPO Vienne travaille en tant qu'opérateur agro-environnemental sur cinq projets MAEt :

•  Plaine de Neuville-Mirebeau – enjeu « outarde canepetière et avifaune de plaine »

•  Forêt de Moulière-Pinail – enjeu « préserver des milieux herbacés périphériques au massif forestier et créer des zones de régulation écologique »

•  Territoire du Montmorillonnais regroupant les sites suivants :
- Forêt et pelouses de Lussac – enjeu « conservation des pelouses sèches »
- Brandes de la Pierre-là – enjeu « préserver les mares et prairies humides »
- Vallée de la Gartempe – enjeu « conservation des prairies humides »
- Landes de Sainte-Marie et camp de Montmorillon – enjeu « avifaune des espaces agricoles »
- Brandes de Montmorillon – enjeu « conservation des tourbières et prairies humides »

• Territoire de la Vallée du Corchon – enjeu  « conservation des prairies humides »

• Territoire des Étangs d’Asnières – enjeu « qualité de l’eau et restauration d’habitat de reproduction pour le sonneur à ventre jaune »

 

MAEt Outarde

Oiseau emblématique de la Vienne, l'outarde canepetière fait l'objet de mesures de protection particulières car ses effectifs ont chuté de 80% depuis 20 ans.
Originaire des milieux steppiques, l'outarde s'est parfaitement adaptée à nos plaines cultivées dans lesquelles elle niche au sol, dans des parcelles en herbe (prairies de fauche, jachères…). Cependant, la raréfaction de ces espaces enherbés, combinée aux fauches de plus en plus fréquentes, a entraîné la fragilisation de cette espèce.
 

S'appuyant sur le périmètre de la ZPS du Mirebalais-Neuvillois désignée principalement pour l'outarde, les contrats MAEt visent à créer des milieux favorables à la nidification de l'outarde : des parcelles en herbe non fauchées pendant la période de reproduction. Pour répondre à la diversité des pratiques, plusieurs mesures sont contractualisables :
•  parcelles en jachère sans intervention du 1er mai au 31 août ;
•  parcelles de prairies sans intervention du 25 mai au 10 août (ces dates permettent de récolter la première coupe qui intervient début mai) ;
•  bandes enherbées de 5 à 20 mètres de large.

Le bruant ortolan qui, comme l'outarde, appartient à la liste d'espèces de l'annexe I de la Directive Oiseaux fait aussi l'objet de mesures particulières : maintien des haies et des arbres isolés, utilisés comme poste de chant, et enherbement des vignes, favorisant la ressource alimentaire (graines et insectes).

Malgré la forte hausse des prix des céréales, l'essor des agrocarburants et la suppression du taux de jachère obligatoire, 24 agriculteurs se sont engagés en 2008 pour cinq années, contractualisant une surface totale de 134 ha de couverts enherbés favorables à l'outarde : 73 ha sont concernés par la création d'une prairie et 48 ha par le maintien de jachère.

Télécharger le cahier des charges détaillé des MAEt Outarde (2 768 Ko).
Ce fichier,au format pdf, s'ouvre avec le logiciel Adobe Reader disponible gratuitement sur le site Adobe.

 

MAEt Moulière

Entouré de parcelles agricoles, le massif de Moulière-Pinail accueille une avifaune remarquable de haute valeur patrimoniale et reconnue par la désignation en ZPS. Certaines espèces trouvent dans les zones agricoles des sites de reproduction : busard cendré, busard Saint-Martin et œdicnème criard, au sol, pie-grièche écorcheur et milan noir, respectivement dans les haies buissonnantes et arborées. Elles en tirent aussi, ainsi que le circaète Jean-le-Blanc et la bondrée apivore, une part importante de leur nourriture.
 

Les objectifs des MAEt sont de créer une trame verte à l'aide d'un réseau d'espaces enherbés et de haies afin de rétablir les connexions entre les différents milieux, ainsi que de créer une zone tampon entre la forêt et les cultures, afin de favoriser la biodiversité et de limiter les interférences négatives entre production agricole et faune d'ongulés sauvages.

Les mesures contractualisables sont donc :
•  Création ou maintien de parcelles en herbe (jachères, prairies extensives)
•  Création de bandes enherbées
•  Maintien de haies et d'arbres isolés.

Télécharger le cahier des charges détaillé des MAEt Moulière (2 105 Ko).
Ce fichier,au format pdf, s'ouvre avec le logiciel Adobe Reader disponible gratuitement sur le site Adobe.

 

MAEt Montmorillonnais

Le territoire Montmorillonnais regroupe six sites Natura 2000 avec des enjeux agricoles transversaux et quelques particularités liés à la présence d'habitats spécifiques.
 

L'un des objectifs des MAEt est d'obtenir, à l'échelle du territoire Montmorillonnais, une « trame verte » constituée d'un réseau de bandes enherbées, haies et arbres isolés indispensables à certaines espèces pour leurs déplacements ou leur alimentation (chauves-souris, engoulevent d'Europe) mais également pour la reproduction (pie-grièche écorcheur). Ces corridors ont par ailleurs un rôle tampon entre les zones cultivées et les milieux adjacents.

D'autre part, les prairies sont des milieux très fréquentés par la faune comme zone de chasse (chauves-souris) ou de reproduction (papillons). Des mesures adaptées prévoient donc une gestion extensive de ces surfaces en herbe afin notamment d'augmenter les ressources en insectes.

 

Enfin, des mesures visent plus particulièrement certains habitats présents au sein des parcelles agricoles telles que les pelouses sèches ou les mares et prévoient un cahier des charges adapté à leur préservation.

Parmi les mesures contractualisables, on trouve donc :
• Création de zones de régulation écologique sous la forme de bandes enherbées
• Entretien de haies et arbres isolés
• Gestion extensive de prairies
• Maintien de l'ouverture du milieu (pour les pelouses et les tourbières)
• Entretien de mares

En 2009, ce sont 18 exploitations qui se sont engagées pour plus de 230 hectares de prairies en gestion extensive et 30 kilomètres de haies. L’animation se poursuit en 2010 et devrait permettre une contractualisation plus importante.

Télécharger le cahier des charges détaillé des MAEt Montmorillonnais (876 Ko) ainsi que les fiches synthétiques des mesures (1,63 Mo).
Ce fichier,au format pdf, s'ouvre avec le logiciel Adobe Reader disponible gratuitement sur le site Adobe.

 

MAEt Corchon

Le site Natura 2000 « Vallée du Corchon » est situé au cœur d’un espace agricole bocager où l’agriculture s’impose comme l’activité principale et qui permettra de garantir durablement la qualité écologique des milieux naturels et la qualité de l’eau avec une gestion extensive des prairies avoisinantes.
 

La contractualisation est ouverte pour la PAC 2010. Les mesures contractualisables sont :
• Gestion extensive des prairies (limitation ou absence de fertilisation)
• Entretien de la ripisylve ou entretien de haies
• Entretien des mares

Téléchargez le cahier des charges détaillé des MAEt Corchon (948 Ko).
Ce fichier,au format pdf, s'ouvre avec le logiciel Adobe Reader disponible gratuitement sur le site Adobe.

 

MAEt Étangs d’Asnières

Le site Natura 2000 des « Étangs d’Asnières » est constitué de trois étangs autour desquels s’organisent un complexe de haies et de prairies pâturées. Les enjeux biologiques portent sur la végétation aquatique et notamment une espèce d’intérêt communautaire : la marsilée à quatre feuilles dont la préservation dépendra des pratiques de fertilisation des prairies voisines. Le sonneur à ventre jaune, amphibien rare et localisé en Poitou-Charentes, fréquente également le ruisseau et les mares du site.
 

La contractualisation est ouverte pour la PAC 2010. Les mesures contractualisables sont :
• Gestion extensive des prairies (limitation ou absence de fertilisation)
• Entretien de haie et création de bandes enherbées
• Entretien des mares

Téléchargez le cahier des charges détaillé des MAEt Asnières (774 Ko).
Ce fichier,au format pdf, s'ouvre avec le logiciel Adobe Reader disponible gratuitement sur le site Adobe.


Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Vienne - 389 avenue de Nantes - 86000 Poitiers - 05 49 88 55 22 - vienne@lpo.fr Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017